Joueb.com
Envie de créer un weblog ?
ViaBloga
Le nec plus ultra pour créer un site web.
Débarrassez vous de cette publicité : participez ! :O)

Suis-je là?
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?


Elucubrations narcissiques
La bête : Lili
La race : animal pseudo-domestique imaginaire
Le caractère : impossible
Les origines : un peu moi, un peu une autre.
Etat : délabrée, surtout de la charpente de la toiture.
Couleur : peu importe pourvu que ca flashe( avec double ration de paillettes siouplé)

Index des rubriques

J'espionne par là...

et ailleurs?

Chroniques sociales IV
=> Now Introducing Mister D.

Monsieur D. a 73 ans, un passé de musicien reconnu et un chat. Monsieur D. touche une petite pension. Et surtout, Monsieur D. a des ennemis et de pertes de mémoires.
Son propriétaire, pour commencer. Un an qu'il essaye de mettre fin au bail de façon légale et que Monsieur D. continue à occuper le logement. Le propriétaire entre même dans l'appartement pour frapper et empoisonner le chat. Alors Monsieur D. dépose des plaintes à la police, fait des main-courantes.
Monsieur D. perd sa carte d'identité. Tous les 6 mois. En refais une. Oublie d'aller la chercher. Masque ses oublis en inventant des histoires d'argent ou de fonctionnaires mal-intentionnés qui refusent de la lui donner gratuitement.
Monsieur D. se fait régulièrement agresser. Voler son argent. Qu'il garde entièrement en liquide dans ses poches parce qu'il se méfie des banques et surtout des cartes de retrait! On pourrait la copier et lui voler son argent sur son compte.
Monsieur D. fait régulièrement le tour de la Belgique. Chaque début de mois en fait. Se rend à des rendez-vous imaginaires, avec des amis dont il n'a plus entendu parler depuis longtemps. S'étonne de ne pas voir ses amis au rendez-vous et leur en veut après.
Monsieur D. pense que je fais partie de la CIA. Et que je suis mariée avec un américain. L'un entraînant l'autre, évidemment.
Monsieur D. pense que je lui vole ses papiers.
Monsieur D. pense que je veux l'enfermer avec les fous.
Monsieur D. pense que je vole son argent.
Monsieur D. pense que son médecin ne veut pas le recevoir. Ne se rend pas à son cabinet, s'invente des rendez-vous capitaux.
Monsieur D. ne va pas chercher un avocat parce qu'un homme dans la rue lui a promis d'assurer sa défense.
Monsieur D. cherche du travail. Pas un logement.
Monsieur D. est accosté dans la rue par des restauratrices florentines qui lui proposent de venir exercer ses talents de peintre à Florence.
Monsieur D. est connu de l'ONU. Des experts sont venus évaluer ses toiles et ont déclaré qu'elles valaient des millions. Mais ont refusé de les acheter parce qu'il sera nettement plus juteux d'attendre sa mort pour s'en emparer impunément et gratuitement.
Monsieur D. a des acoitances avec Sotheby's à New-York. Il va d'ailleurs y vendre un instrument de musique rarissime et hors de prix. Un million d'euros, au moins. Et pour faire traverser l'ocean à cet instrument, il va tout simplement le déposer dans la valise diplomatique.
Monsieur D. oublie qu'il a payé son loyer, oublie qu'il a des dettes, oublie qu'il a un limitateur de puissance sur son gaz et son électricité. Il oublie de se nourrir, de se soigner, de soigner le chat.
Le petit chat est mort.
Monsieur D. pas encore.
bavassé par Lili-la-tigresse, le Samedi 24 Juin 2006, 18:20 dans la rubrique "Chroniques sociales".


Ragot(s)

  Melle J.
29-06-06
à 10:08

Le fameux

Le Fameux Mister D. J'ai beaucoup ri, merci Lili!!!